zwift-home-trainer-test

Le monde du Home trainer

Honnêtement je ne pensais pas un jour faire du vélo chez moi. Pour moi le vélo se vit au grand air et non enfermé dans son appartement avec un poids accroché au triangle arrière du vélo.

Pourtant, en commençant à fréquenter le centre d’entrainement du Kilomètre Ø, j’ai également découvert les joies de l’entraînement en salle. Ce qui me plait, ce sont les séances coachées. Je n’ai même jamais essayé de faire une séance libre, je pense que l’ennui me frapperait trop rapidement. Par contre, avoir une personne qui vous guide dans l’entrainement, avoir d’autres collègues de souffrance autour de soi pour vivre la séance est vraiment motivant.

Sans ce côté social, cette motivation et ce coaching, faire du Home Trainer ne me branche pas du tout.

Le home trainer donc. 

Comme beaucoup de monde je #restechezmoi et rapidement mon corps à commencé à me dire que 15 jours, sans vélo, vraiment ça n’allait pas être possible. C’est donc à reculons que j’ai commandé un home trainer. De rapides recherches sur le net me montre qu’il y a trois type de machines : le home trainer à rouleaux, le home trainer à frottement et enfin la prise directe. Ce dernier semble être le Graal à croire les tests que je lis ou les vidéos que je regarde sur YouTube. Ayant peu de chance de survivre en équilibre sur des rouleaux j’écarte rapidement cette option. L’expérience assez compliqué que j’ai eu avec un home trainer à frein pendant mon bike fitting (la roue qui “rippe” sur le rouleau) m’amène donc à me tourner vers une solution de home trainer en “direct drive”.

Le Home trainer à rouleaux c’est sympa mais il faut aimer prendre des risques sur son vélo 🙂

Le choix ne s’arrête pas là puisqu’il faut encore choisir entre Smart et interactif. Je pensais naïvement qu’un home trainer smart était déjà interactif mais c’est sans compter l’inventivité du marketing. En résumé un home trainer Smart peut envoyer des informations à un device (exemple votre PC ou votre iphone) alors qu’un home trainer interactif pourra également être piloté par ce device. Note pour les constructeurs : j’ai un smartphone et celui peut recevoir des informations dans les deux sens…

Histoire de compliquer un peu plus le choix vous pouvez trouver des home trainer en prise directe mais non interactif alors qu’en fonction de vos besoins, vous préféreriez peut-être un appareil à frein mais interactif…

Elite, TacX, Wahoo…

De mon côté j’ai choisi le modèle Turno du constructeur Elite. C’est un modèle à prise directe et Smart. Particularité il utilise du liquide pour ajuster la résistance. L’avantage c’est qu’il est très silencieux. Autre avantage des home trainer non interactifs : ils ne nécessitent pas d’alimentation. Vous pouvez le positionner où vous voulez, pas besoin de prise électrique à proximité. Inconvénient comme il n’est pas interactif il ne pourra pas être “piloté” par une application pour ajuster, par exemple, la résistance en fonction du dénivelé.

Par contre il est “smart” donc il envoie la puissance exercée sur les pédales, ainsi que la vitesse de rotation du pédalier. Ces éléments sont importants car ils permettent de suivre un programme d’entraînement. Il doit être possible de trouver le modèle Turno en version “dumb”, puisque le boitier de connectivité nommé Misuro B+ est simplement caché par un carter en plastique. L’Elite Turno était disponible au tarif de 490 EUR. La demande ayant explosée suite au confinement, il semble être disponible en ligne mais pour 200 EUR de plus à présent…

Je pensais être tranquille et pouvoir effectuer mes entrainements tranquillement suite à livraison du home trainer, mais c’est à partir de ce moment là que mon monde simpliste disparu pour s’ouvrir sur un univers rempli de logiciels, et de services SaaS.

Elite My oh My

Elite à la bonne idée de livrer le home trainer avec un voucher de 12 mois pour leur application maison My etraining. C’est bien, jusqu’à la découverte de la notation de 1,9 étoiles sur l’app store. Ca s’annonce pas terrible. Je configure le tout et rentre les informations notamment la circonférence de ma roue, j’avoue ne pas comprendre l’intérêt puisqu’en l’occurrence je n’utilise pas la roue arrière, si vous avez l’information, vous pouvez me donner la réponse en commentaire 🙂

Une notation de 1.9… pas franchement rassurant.

Première surprise pour lancer la plupart des exercices il me faut un cardiofréquencemètre, que bien sur, je n’ai pas. Naïf comme je suis, je me dis que cela doit bien fonctionner avec le capteur de mon Apple Watch. Spoiler NON. Pas grave il doit bien y avoir des applications qui gère la montre d’Apple. C’est bien le cas.

Et entra le master Zwift

Après quelques recherches c’est Zwift qui sort du lot. Je m’inscris sur leur site, je vois le tarif de 15 EUR par mois. Ça pique un peu mais j’ai droit à 7 jours d’essai, il va pas falloir se rater. Tous les services proposent une période d’essai, j’ajoute donc des rappels dans mon calendrier pour annuler le tout au bon moment.

La première sortie est plutôt concluante, j’effectue la session de 25km offerte dans Wattopia. Zwift tourne sans trop de ralentissement sur mon Ipad Pro. L’application Zwift companion fait le boulot même si l’interface est pas folle et mériterait quelques coup de polish un peu partout. On a l’impression qu’il y a beaucoup de fonctionnalités ajoutées au fil de l’eau et l’écran est chargé d’éléments sans trop de logique.

La gestion du heart beat de l’apple watch fonctionne également. Petite astuce si vous avez des soucis de synchro entre la montre et l’app companion, il ne faut pas lancer Zwift sur la montre, simplement le faire sur l’iphone qui se chargera de lancer l’application sur l’Apple Watch. Sinon la connection ne se fait pas.

Après cette première séance concluante je vois également que Zwift a une application Apple TV. Je teste mais sur mon modèle de 2015 ça ramouille pas mal. Un certain manque d’optimisation mais il faut saluer le côté multi-plateformes de la solution.

Et puis toutes les autres solutions

Comme je débute dans cet univers je vais tester les autres solutions. Cette semaine je vais faire un tour sur Bkool (franchement le nom est pas terrible), puis je vais essayer The Sufferfest avec des programmes d’entraînement qui semblent top. Également à venir un essai de Kinomap qui propose un essai gratuit aux licenciés FFC. D’autres candidats : Rouvy et BigRingVR. Est-ce que vous utilisez d’autres services ?

3 Commentaires

  • Patrice Lamouroux dit :

    Bonjour,
    Je suis dans l’attente du même modèle, et ai le sentiment d’avoir fait une bêtise du fait qu’il n’est pas interactif…mais il était dispo et j’ai cliqué, je pense que le Tacx 2900 aurait été plus judicieux. Je me demande également si l’application Elite MY ETRAINING influe sur la puissance du HT et si on peut simuler les pentes ce qui n’est pas mon point fort donc vos prochains commentaires m’intéressent énormément. SportivemenT Patrice

    • Bruno Lamas dit :

      Bonjour,
      Merci pour cet article.
      De mon côté j’utilise l’application Tacx Training, dont 1 mois Premium était offert avec mon HT Tacx Flux S. J’en suis à ma 8e séance depuis le début du confinement. Je ne dirais pas que j’y prends goût 😊 mais le fait que cette appli propose de nombreuses (vraies) vidéos rend les séances moins ennuyeuses.
      Prenez soin de vous !

  • lerige dit :

    Après quelques jours d’exercice sur ce home trainer, la partie interactive ne me manque pas du tout. Je viens de débuter un programme d’entrainement sur the sufferfest et cette application semble vraiment sympa ! Même si the sufferfest ne peut pas « contrôler » le home trainer, il donne des indications sur la difficulté (3/10, 7/10) en fonction des segments. Donc ça permet de se positionner sur le pignon qui correspond à cette difficulté. Egalement comme l’application donne des indications à suivre en terme de puissance et de cadence, il faut simplement trouver le bon rapport pour atteindre ces indicateurs. En l’état je vous conseille d’essayer the sufferfest si vous n’êtes pas allergique à l’anglais (l’application n’est disponible que dans cette langue).

Laissez-nous un commentaire.

Votre email ne sera pas publié.